Orchestre symphonique et lyrique de Nancy

Kahle Acoustics était chargé d'imaginer des solutions pour améliorer les conditions de travail de l'orchestre dans les salles d'opéra et de concert, et réduire les risques de pertes auditives auxquels les musiciens sont exposés tout en respectant l'architecture de chacune des salles. Bâtiments classés.

Fiche technique

Intervention/Réglage Orchestre symphonique et lyrique de Nancy   www.opera-national-lorraine.fr

Lieu Nancy, France. Salles d'opéra et de concert classées.

Date de mission 2010-2011.

Client Opéra national de Lorraine.

Lieu d'intervention Opéra National de Lorraine (salle d'opéra de 1 000 places, Salle Poirel (salle de concert de 880 places), Salle Driant (salle de répétition avec un volume acoustique de 1 200 m³).

Mission de conseil   Amélioration, pour les musiciens, des conditions acoustiques dans les trois salles, notamment afin d'atténuer les niveaux sonores parfois excessifs. Le but recherché était, en même temps, d'améliorer la qualité acoustique des trois salles pour les musiciens et les auditeurs, tout en respectant l'architecture des lieux.

Services fournis Accompagnement de l'orchestre dans les trois lieux. Chaque étape commençait par une écoute critique au moment des répétitions et des représentations, s'en suivaient des discussions avec les musiciens et l'équipe technique, pour arriver à des préconisations et leur mise en place.

Opéra National de Lorraine : Afin de limiter les niveaux sonores dans la fosse sans détériorer la qualité acoustique exceptionnelle de la salle, des panneaux absorbants modulables sur rails aimantés sont disposés au plafond et sur le mur de fond de la fosse. Ils peuvent alors être placés au plus proche des instruments les plus puissants.

Salle de concert Poirel : Le meilleur résultat acoustique a pu être obtenu par l'ajout de panneaux absorbants sur la conque d'orchestre. Pour les auditeurs, il s'en suit une meilleure projection et un son plus riche; sur scène, les conditions d'écoute entre musiciens se trouvent améliorées tandis que le niveau de réverbération est diminué.

Salle de répétition Driant : Le retrait de quelques panneaux du faux plafond a permis une légère augmentation du volume acoustique de la salle. L'ajout de panneaux absorbants plus proche des musiciens a permis de légèrement baisser les niveaux sonores tout en conservant le temps de réverbération de la salle.

Consultant(s) Yann Jurkiewicz, Johan Brulez, Thomas Wulfrank, Eckhard Kahle, Kahle Acoustics.

1/9Opéra national de Lorraine
1/
La salle d'opéra construite au début du XXe siècle sur le modèle des salles à l'italienne. Ici, prise de mesures en vue de l'étude de sa fosse d'orchestre. Photo © Kahle Acoustics
2/9Opéra national de Lorraine
2/
La petite taille de la fosse d'orchestre, et surtout sa faible ouverture vers la salle, induisent des niveaux sonores parfois excessifs, pouvant entraîner une gêne auditive importante pour certains des musiciens. Photo © Kahle Acoustics
3/9Opéra national de Lorraine
3/
Afin de limiter les niveaux sonores dans la fosse sans détériorer la qualité acoustique exceptionnelle de la salle, des panneaux absorbants modulables sont disposés au plafond de la fosse sur rails aimantés. Ceci permet de placer l'absorption au plus proche des instruments trop puissants. Photo © Kahle Acoustics
4/9Opéra national de Lorraine
4/
Des panneaux absorbants modulables sont également disposés sur les murs de la fosse, facilement déplaçables et/ou démontables grâce à des rails aimantés. Photo © Kahle Acoustics
5/9Salle Poirel
5/
Mesures acoustiques avec conque d'orchestre réfléchissante en fond de scène : on observe des niveaux sonores ainsi qu'une réverbération trop importants sur scène, entraînant un réel inconfort auditif pour les musiciens et un son diffus dans la salle. Photo © Kahle Acoustics
6/9Salle Poirel
6/
Mesures acoustiques avec conque d'orchestre absorbante en fond de scène (configuration habituelle de l'orchestre avant intervention) : on observe une perte de réflexions sonores, ce qui entraîne une diminution de la qualité d'écoute des musiciens entre eux et une perte de richesse acoustique pour le public. Photo © Kahle Acoustics
7/9Salle Poirel
7/
Situation avec conque absorbante augmentée de panneaux réfléchissants pour améliorer l'écoute sur scène : les tirs de rayons acoustiques indiquent l'apport de réflexions sonores par un seul réflecteur pour une source placée vers le centre de la scène. Photo © Kahle Acoustics
8/9Salle Poirel
8/
Conque d'orchestre réfléchissante avec, sur le mur de fond, ajout d'absorption composée de rideaux acoustiques et panneaux absorbants. Photo © Kahle Acoustics
9/9Salle Poirel
9/
Configuration définitive, en accord avec l'orchestre. L'absorption ajoutée améliore la balance orchestrale ainsi que la définition et la clarté des instruments, autant pour les musiciens que pour le public. Photo © Kahle Acoustics